Trois jouteurs pour un titre

Evangélisti le favori, mais Arnau et Molto peuvent aussi être champions.

 

Aurelien evangelisti

Benjamin arnau

Maxime molto

 

 Molto le plus régulier, Arnau le vainqueur de la Saint-Louis, et Evangélisti le leader...

La saison 2014 a été remarquable avec notamment pas moins de douze vainqueurs en quinze tournois (il va y avoir du monde lors des championnats de France !), et elle n’est pas encore terminée.

Demain, pour la dernière journée du championnat, les eaux palavasiennes seront en effet le théâtre d’un couronnement. Et ils sont trois à pouvoir monter sur le trône.

Actuellement en tête du classement, Aurélien Evangélisti (JLS) est le favori à sa propre succession. Avec dix points d’avance, il a toutes les cartes en main pour remporter son troisième championnat consécutif.

Même si son dauphin Benjamin Arnau (LAS) remporte cet ultime tournoi, il peut être sacré. À condition  quand même d’aller en finale… Ce scénario mettrait un terme inédit à la saison. Mais les possibilités sont nombreuses.

Pour être champion, Benjamin Arnau ne devra donc pas compter que sur lui-même. L’idéal, pour lui, serait bien sûr qu’Evangélisti ne passe pas les éliminatoires. Dans ce cas, il lui faudrait quand même se hisser jusqu’en finale. Mieux : si Evangélisti ne se qualifie pas mais qu’il jette quand même deux adversaires, et que par la suite Arnau s’incline en finale, les deux hommes se retrouveraient à égalité parfaite en tête du classement, avec 90 points chacun. Il faudrait alors les départager sur le nombre de victoires, puis de finales, puis de podium, etc.

Et la différence se ferait alors sur la participation aux revanches, avec une de plus pour Benjamin Arnau ! Autant dire que les amateurs de calculs seront servis. Cela dit, on sera peut-être très vite fixé. Evangélisti est 8e sur la bleue et Arnau 2e sur la rouge…

Mais attention car, dans l’ombre, Maxime Molto (APSM) attend peut-être son heure. Le troisième du classement, jouteur le plus régulier cette saison avec des points marqués lors de douze des quinze tournois de championnat, pourrait en effet griller la politesse aux deux favoris. Avec treize points de retard sur Evangélisti, Maxime Molto sera champion s’il remporte le tournoi et que ses deux concurrents restent muets. Ce qui est tout à fait envisageable.

La saison a offert tellement de surprises que c’est même ce scénario qui semble le plus plausible !

Quel podium chez les poids moyens ?

Chez les Moyens, on connaît déjà le champion de Ligue et son dauphin. Il s’agit de Simon Caselli (LAS) et Jonathan Boyer (AJS).

Le premier a signé la plus belle saison de sa carrière, vainqueur de deux tournois, de la Coupe de France et de la Coupe d’Or. Il est aujourd’hui quatrième en lourds-moyens !

Le deuxième aura marqué le début de saison de son empreinte avec quatre revanches, dont deux finales, lors des cinq premières journées. Reste à savoir qui les rejoindra sur le podium. Ça se jouera entre Christophe  Bancilhon (LSS),  25e en lourds-moyens avec 17 points, et Maxime Valette (AJS), 31e  avec 16 points.

Sète joutes Ligue Jeune Lance Sétoise Lance Amicale Sétoise Palavas Amicale des Pecheurs Sète Môle